You are currently viewing La science des données, nouvel allié de la prévention risque client ?

La prévention risque client est essentielle pour économiser la trésorerie et le besoin en fonds de roulement (BFR) d’une entreprise. Le Credit Management ou le Risk Management, dans sa gestion risque client, doit donc anticiper et prévenir le risque d’impayés. En plus des problématiques financières, il doit définir les scoring/rating les plus pertinents. Ceux-ci permettent d’attribuer en effet des notes clients et des crédits internes. Le crédit manager peut ainsi piloter le suivi et la prévention du risque de factures impayées.

En outre, la gestion du poste client et du crédit doit aujourd’hui pouvoir dépasser l’analyse financière traditionnelle ! Elle doit aussi s’adapter aux signaux faibles émis par ses clients (messages d’alerte de faible intensité pouvant envoyer des tendances majeures). Elle disposera d’une meilleure évaluation des risques clients et anticipera de ce fait le risque de défaillance et d’insolvabilité.

Parce qu’ils peuvent être convertis en impayés, les changements de comportements de paiement et les indicateurs d’insatisfaction doivent être identifiés… Dans ce champ, l’émergence du Big Data a changé les règles du jeu ! Elle offre en effet la possibilité d’utiliser de grandes quantités de données et d’en extraire des signaux faibles.

Alors, « Data Scientists » et « Smart Data Reporting » aideront-ils à prévenir les risques et à lutter contre le non-paiement des créances clients ?

En savoir plus : le scoring, évaluation du risque client, est réalisé soit par des organismes externes (COFACE généralement) soit par les banques en interne. Il permet la gestion du risque client dans les pme ou les ETI. Le rating, audit ou notation financière, sert davantage à évaluer les risques financiers des grandes entreprises cotées.

1. La prévention risque client actuelle : trois piliers

Une bonne gestion du poste client passe indéniablement par la prévention risque client. Celle-ci repose sur trois piliers clés qui peuvent être combinés en amont :

  • la création d’une notation,
  • la gestion de l’encours client,
  • l’assurance-crédit.

Notre logiciel de recouvrement de créances Eloficash intervient à toutes ces étapes !

Premièrement, dans la construction d’une notation mixant scoring de solvabilité  des clients de sociétés tierces et ratings internes : l’analyste crédit peut suivre celle-ci au jour le jour.

Deuxièmement, dans l’établissement d’un encours par client en définissant précisément un montant et une période : de manière collégiale, les collaborateurs concernés sont impliqués dans la relation client. Le workflow de validation de Covline prend ici toute son importance.

Troisièmement, lors du choix d’une assurance risque client auprès d’un assureur-crédit : Eloficash suit « en temps réel » chaque débiteur et ses créances. Notre logiciel de gestion des encaissements garantit donc un suivi quotidien du portefeuille client. Les Credit Managers peuvent ainsi mieux identifier les risques auxquels leurs clients sont potentiellement exposés.

En savoir plus : la balance âgée est un outil de gestion du retard de paiement qui liste notamment les paiements de clients attendus. Elle permet d’anticiper l’encaissement de créance à venir et d’évaluer le délai moyen de retard.

2. La prévention risque client dans un futur proche : utilisation massive du big data

Aujourd’hui, la détection de signaux faibles pour analyser les comportements et prévenir les risques d’impayé est devenue la norme dans de nombreux domaines (marketing, santé…). Ce processus se développe également dans les secteurs de la banque et des assurances. Cependant, face à des données très hétérogènes, comment le gestionnaire de crédit peut-il extraire « l’essence » de son travail ?

La science des données permet de multiplier et d’accélérer l’intersection, l’extraction et la modélisation des données. Il s’agit par ce biais d’obtenir des risques prévisibles. Cette interprétation des données internes et externes de la cible ne peut néanmoins être réalisée que par des experts (data scientists). Eux-mêmes doivent par ailleurs pouvoir s’appuyer sur des solutions d’intelligence artificielle et d’apprentissage automatique !

Ainsi, l’accès à la prévention risque client par la science des données nécessite une évolution des process. Notre logiciel de recouvrement Elofiscash se tient déjà prêt à l’utilisation des données dites « intelligentes » … Il vous assistera efficacement dans la prise de décision, l’optimisation de la gestion des risques ou la gestion des litiges. Eloficash, la solution logicielle parfaite pour la prévention risque client des impayés !

3. Prévention des risques d’impayés : fin de l’intervention humaine ?

Nous pensons que la « Data Science » est un élément clé de la prévention des risques clients à l’avenir. Elle sera également une condition nécessaire dans le domaine du Credit management. Cependant, nous pensons également que la technologie ne remplacera pas l’intuition humaine des gestionnaires de crédit ou « Credit manager » ! Tous deux serviront conjointement à détecter les risques et à prendre les meilleures décisions. Les outils d’évaluation des risques devront inclure l’international et notamment le risque à l’export. Les enjeux de la prévention porteront quant à eux sur l’IA, le Big Data et le Smart Data. Ils devront néanmoins tenir compte en Europe de la RGPD, qui restreint de son côté l’exploitation des données personnelles.